Le molybdène dompte la chaleur.

Confrontés à des conditions dans lesquelles les métaux traditionnels se déforment rapidement ou contaminent l'atmosphère à la suite de pression de vapeur élevée; le molybdène offre une résistance à la corrosion et une stabilité dimensionnelle.

Son point de fusion de 2620 °C fait du molybdène de tous les métaux un des plus résistants à la chaleur. Ce matériau a une haute stabilité thermique et une résistance au fluage à des températures opérationnelles allant jusqu'à 1800 °C et est principalement utilisé dans des environnements sous vide, azote, hydrogène ou gaz nobles.

Par rapport aux matériaux céramiques, le molybdène a une capacité de chaleur plus faible et une meilleure conductivité thermique. Ce qui signifie qu'il peut être chauffé et refroidi très rapidement sans risques de fissures ou de déformations.

Son point de fusion élevé donne au molybdène une plus faible pression de vapeur que l'acier et autres matériaux de constructions. Les composants en molybdène permettent une atmosphère extrêmement pure dans les fours. Parce qu'il représente une solution sans graphite, le molybdène évite la contamination de carbone en particulier.

Garder la forme: le molybdène-oxyde de lanthane.

 

La ténacité à la rupture du molybdène diminue quand le degré de recristallisation augmente. Ce qui signifie que la température de recristallisation est un facteur décisif. Nous avons des alliages de molybdène spéciaux dans le but d'accroître la température de recristallisation et la ductilité après utilisation à hautes températures. Les composants de ces alliages utilisés dans les fours ont une durée de service sensiblement plus longue que le molybdène pur.

Prenez le molybdène à l'oxyde de lanthane: des petites quantités de particules d'oxyde de lanthane couplées avec une technologie de laminage sophistiquée en résultent une structure de fibre superposée. Cette microstructure spéciale donne au molybdène-lanthane un degré de recristallisation significativement plus élevé que celui du molybdène. Le Molybdène-oxyde de lanthane est stable à des températures allant jusqu'à 2000 °C et conserve sa résistance au fluage et sa stabilité dimensionnelle dans des conditions extrêmes d'utilisation. Ce matériau est parfaitement adapté pour la construction de composants de tels que les fils torsadés et autres fils, creusets de frittage ou recuit ou serpentins évaporateurs.

Le molybdène lanthane peut être travaillé et mis en forme de la même manière que le molybdène. De cette façon, il est possible de fabriquer des pièces complexes et rivetées. Contrairement au molybdène pur, le molybdène-lanthane peut être usiné même après un traitement à haute température et peut faire l'objet de nettoyage mécanique tel que le sablage.

Depuis plus de 90 ans, nous sommes plus que tout spécialisés dans la fabrication de composants de fours en molybdène et tungstène. Nos produits pour les fours à haute température comprennent des zones thermiques, des éléments chauffants, des creusets, des écrans réflecteurs, des creusets de recuit et de frittage. En savoir plus sur nos métaux à haute résistance pour vos fours.