Le molybdène et le tungstène dans l'industrie de la croissance de cristaux de saphir

Les métaux réfractaires à haute température tels que les matériaux à base de molybdène et de tungstène sont essentiels pour les technologies actuelles de croissance de cristaux de saphir et sont largement utilisés pour les creusets, les blindages et les dispositifs de chauffage de zones chaudes.

Les capacités mondiales de production de saphir sont dominées par les trois méthodes de croissance que sont le processus de Kyropoulos, la méthode d'échange de chaleur et la croissance à partir d'un film délimité par un contour. La clé de la réussite économique de toutes ces méthodes réside dans des cristaux de grande taille et de haute qualité, tout en maintenant les coûts de production aussi faibles que possible. Par conséquent, les performances et la durée de vie des composants métalliques à point de fusion élevé sont essentielles pour la réduction des coûts dans ce marché concurrentiel.
Lors du 19e séminaire de Plansee, Dr Michael Mark, Dr Hannes Traxler, Robert Schiftner, Dr Bernd Kleinpaß et Dr Wolfram Knabl ont donné un aperçu général des caractéristiques à haute température du molybdène, du tungstène et de leurs alliages. La discussion a porté sur les propriétés mécaniques et thermophysiques, ainsi que sur les interactions de l'alumine liquide avec les métaux réfractaires à une température de 2100 °C. Ils ont suggéré que le MoW était un alliage intéressant doté d'une résistance élevée au fluage et d'un comportement thermophysique modifié. Des recherches supplémentaires dans le domaine du conditionnement des surfaces métalliques réfractaires en contact avec les matières en fusion pourraient allonger la durée de vie des creusets.

 

Vous trouverez ici d'autres articles à propos du séminaire Plansee.