Online ShopMy Plansee
Plansee Group
Page d’accueil
Online ShopMy PlanseePlansee Group
Apprentissage chez Plansee Reutte

Des métaux solides. Une formation solide.

Commencer votre carrière chez Plansee relève du bon sens. Car nous n’attachons pas seulement une grande importance à une formation solide, mais nous pensons aussi à votre avenir avec nos opportunités de développement intéressantes à Reutte et dans le monde entier.

En ce moment, dans notre centre de formation ultramoderne, 150 jeunes apprennent en profondeur les produits et les processus de notre entreprise.

Ausbildungszentrum Reutte Auszubildende
  • slideplansee-aem/components/imageSlide92977683
  • slideplansee-aem/components/imageSlide92977685
  • slideplansee-aem/components/imageSlide92977687
  • slideplansee-aem/components/imageSlide92977689
  • slideplansee-aem/components/imageSlide92977691
  • slideplansee-aem/components/imageSlide92977693

L’apprentissage très poussé parle de lui-même : un grand nombre de nos cadres ont commencé leur carrière par un apprentissage au sein du groupe Plansee.

Souhaitez-vous également faire partie de notre équipe solide ?

Alors, postulez pour un apprentissage sur le site de Reutte. Nous t’attendons avec impatience !

Postuler maintenant
Apprentissages sur les différents sites

Sur nos sites de Reutte, Lechbruck et Seon, des formateurs et d’autres apprentis passionnés et compétents sont impatients de vous rencontrer.

Apprentissages sur le site de Reutte

  • Technicien en métallurgie - spécialisation Ingénierie mécanique
    Centre de formation Techniques de construction de machines
    Durée d’apprentissage

    3,5 ans      

    École professionnelle

    FBS Plansee (formule de jour)

    Description du métier

    Les tâches des techniciens métallurgistes en technique de construction de machines comprennent la planification et la conception, le montage, l’installation, la mise en service, l’entretien et la réparation de machines, de

    pièces de machines et de systèmes. Outre la fabrication et le montage de pièces de machines, la tâche principale des techniciens de machines est de veiller à ce que les machines et les systèmes (par exemple, les installations de production, les convoyeurs et les bandes de transport, les machines d’emballage et autres) fonctionnent aussi bien que possible, car les temps d’arrêt dus à des défauts entraînent des coûts d’immobilisation très élevés.

    En cas de dysfonctionnement, vous recherchez systématiquement l’origine du défaut à l’aide d’appareils de mesure, vous démontez les éléments défectueux, vous remplacez les pièces défectueuses et, si nécessaire, vous fabriquez vous-même les pièces de rechange. Dans votre travail, vous utilisez des procédés de traitement des métaux comme le fraisage, le vissage, le perçage, le tournage, le filetage, le soudage ou le brasage. Ils produisent également des éléments de boîtier et de carrosserie en tôle ou en aluminium.

    Les activités les plus importantes en bref
    • assembler, monter, tester et mettre en service des machines et des installations
    • assembler et connecter des composants pneumatiques et hydrauliques
    • assembler et tester des composants électrotechniques (par exemple, des commandes)
    • fabriquer des pièces de rechange et des composants en tenant compte des normes techniques
    • utiliser des procédés d’usinage des métaux comme le perçage, le tournage, le fraisage, la rectification, etc.
    • utiliser différentes techniques de soudage, comme le soudage par fusion gazeuse, le soudage électrique et le soudage sous gaz inerte
    • programmer et faire fonctionner des machines-outils assistées par ordinateur (CNC)
    • installer les pièces de rechange et les composants de la machine, régler les fonctions
    • effectuer des essais
    • localiser, isoler et éliminer les pannes, les défauts et les dysfonctionnements des machines et des systèmes
    • respecter les règles de sécurité et les normes de qualité
    • effectuer des travaux réguliers d’entretien et de maintenance sur les machines et les installations de production
    • faire fonctionner les machines et les installations de production
    • Tenir des journaux d’exploitation, des documents techniques, des plans de montage, des instructions d’utilisation, des dossiers d’entretien et de maintenance
  • Technicien en métallurgie - spécialisation Technique d’usinage
    Centre de formation Techniques d’usinage
    Durée d’apprentissage

    3,5 ans      

    École professionnelle

    FBS Plansee (formule de jour)

    Description du métier

    Les technicien(ne)s en techniques d’usinage participent à la planification, à la production et à la transformation de pièces au moyen de techniques d’usinage (par exemple, le perçage, le fraisage,

    le tournage, le limage, la rectification). Les produits qu’ils utilisent sont des pièces de construction et de machines comme les essieux, les arbres, les roulements, les boulons, les cales, les roues dentées ou les poulies. Ils planifient les étapes du travail, choisissent les matériaux et les pièces standard nécessaires et produisent les pièces conformément aux plans et aux spécifications techniques. Des machines-outils conventionnelles (par exemple, des tours, des perceuses, des rectifieuses) ou des systèmes assistés par ordinateur (CNC) sont utilisés. Les technicien(ne)s d’usinage effectuent également des travaux manuels fins sur les pièces, comme le limage, le sciage, le polissage ou le filetage.

    Les technicien(ne)s d’usinage règlent les machines-outils et les systèmes de production, contrôlent leur fonctionnement et effectuent des travaux d’entretien et de réparation simples. En cas de dysfonctionnement d’une machine, ils recherchent systématiquement l’origine de la panne et remplacent les pièces défectueuses.

    Les activités les plus importantes en bref
    • fabriquer et usiner des composants simples et complexes en utilisant des techniques de production d’usinage/de découpage
    • utiliser des procédés d’usinage avec des machines conventionnelles : par exemple, le limage, le sciage, le fraisage, le tournage, le polissage, le perçage, le fraisage, l’alésage, le filetage
    • utiliser des procédés de fabrication par enlèvement de copeaux avec des machines assistées par ordinateur (CNC) : par exemple, le perçage, le fraisage, l’alésage, le filetage, le fraisage, le tournage, le meulage
    • utiliser des procédés de fabrication par enlèvement : par exemple, l’électro-érosion
    • utiliser des procédés de fabrication par mise en forme : par exemple, le pliage, le gaufrage, le refoulement, l’étirage
    • utiliser des procédés de production par découpe : par exemple, le poinçonnage, la séparation, le cisaillement, l’encochage
    • créer, programmer et modifier des programmes simples pour des machines-outils et des systèmes de production assistés par ordinateur (CNC)
    • transférer des conceptions assistées par ordinateur (CAO) dans des programmes de production
    • régler, mettre en service, nettoyer et entretenir les machines-outils et les installations de production
    • contrôler, nettoyer, polir les pièces finies
    • tenir à jour les dossiers et la documentation techniques
  • Électricien - spécialisation Technique d'exploitation et d'installation
    Centre de formation Électro-technique
    Durée d’apprentissage

    3,5 - 4 ans

    École professionnelle

    Modules à la Tiroler Fachberufsschule für Elektrotechnik, Kommunikation und Elektronik à Innsbruck. La fréquentation de l’école professionnelle est de 9 semaines 1/3 par année d’apprentissage.

    Description du métier

    Électro-technicien(ne) en technique des installations et

    d’exploitation planifient, assemblent, installent, entretiennent et réparent les pièces, les composants et les systèmes électriques et électrotechniques des installations et des techniques d’exploitation. Il s’agit, par exemple, des systèmes de contrôle et de régulation, des systèmes d’alarme, des dispositifs de surveillance, des portes, portails et ascenseurs électriques, en passant par les machines industrielles et les grandes installations, les systèmes de refroidissement et de climatisation et les systèmes d’alimentation en énergie.

    Vous assemblez les pièces et composants opérationnels et techniques et effectuez tous les travaux préparatoires à la mise en service. Vous entretenez et réparez également les systèmes électrotechniques, recherchez les pannes, les isolez et rectifiez les défauts.

    En tant qu’électro-technicien(ne) en technique des installations et d’exploitation, vous participez également au développement et à la planification de composants et de systèmes électrotechniques, vous concevez des schémas de circuit et vous construisez et testez des prototypes de circuits électriques. Les tâches comprennent souvent aussi l’exploitation et la surveillance d’installations de production automatisées ainsi que le réglage et l’étalonnage d’appareils de mesure et de contrôle.

    Parmi les autres domaines d’activité importants des ingénieurs électriciens en technique des installations et d’exploitation, citons la mise en place de mesures de protection pour éviter les dommages corporels et matériels, ainsi que l’identification des pannes, des défauts et des dysfonctionnements par un détection systématique des défauts et leur isolement, leur élimination et leur documentation. Les électro-technicien(ne)s sont donc co-responsables de la sécurité au sein des entreprises.

    Les activités les plus importantes en bref
    • monter, installer, configurer, mettre en service, entretenir et réparer des systèmes électrotechniques, notamment des installations et des systèmes de technique d’exploitation
    • mettre en place, assembler, installer, tester et mettre en service des systèmes d’appel, d’alerte incendie et d’alarme ainsi que des systèmes de protection contre la foudre et de mise à la terre et effectuer des travaux de maintenance
    • mettre en place, tester et connecter des équipements électriques et des systèmes de contrôle
    • lire les schémas de circuit, les schémas de montage et les plans de montage, en partie aussi les élaborer soi-même
    • établir des listes de matériel, rassembler les éléments tels que les câbles, les fils, les bornes, les interrupteurs, etc.
    • fabriquer des composants spéciaux par limage, sciage, perçage, brasage, soudage, etc.
    • mesurer, poser et connecter des câbles et des lignes
    • monter et régler les équipements de surveillance et de contrôle (commandés par ordinateur ou par capteur)
    • raccorder des commandes électroniques, électriques, pneumatiques et hydrauliques
    • installer des dispositifs de protection, comme des disjoncteurs électriques, des mises à la terre, des arrêts automatiques des appareils et des machines
    • installer et régler les chambres de coupure avec des fusibles
    • utiliser des équipements de mesure et de contrôle
    • rechercher, isoler et corriger les pannes, les défauts et les dysfonctionnements des composants, des appareils et des systèmes
    • montage, contrôle, mise en service, commande, entretien et réparation
  • Technicien de laboratoire - Spécialisation Chimie
    Centre de formation Techniques de laboratoire
    Durée d’apprentissage

    3,5 ans

    École professionnelle

    Journées à la Tiroler Fachberufsschule für Ernährung, Schönheit, Chemie, Medien - St. Nikolaus à Innsbruck.

    Description du métier

    Les technicien(ne)s de laboratoire en chimie effectuent des recherches et des expériences chimiques et physico-chimiques

    sur des matériaux et des substances tels que des matériaux, des plastiques, des composites, des matériaux de construction, des denrées alimentaires, des métaux, des liquides, des acides et des gaz. Ils travaillent dans le domaine de responsabilité analytique ou synthétique : dans le domaine analytique, ils s’occupent de la détermination des ingrédients, des propriétés et des caractéristiques et de l’extraction des échantillons. Dans le domaine synthétique, ils travaillent au développement et à la production de nouvelles substances et produits chimiques.

    À l’aide d’équipements de laboratoire assistés par ordinateur et de microscopes, ils examinent des matériaux et des échantillons pour en déterminer la composition et les propriétés chimiques telles que le pH, la température et la densité. Pour ce faire, ils appliquent diverses procédures et méthodes d’analyse chimique. Ils élaborent des schémas expérimentaux simples, préparent les échantillons et installent les appareils et le matériel de laboratoire nécessaires. Ils purifient et concentrent diverses substances et matières, notamment par distillation, extraction, évaporation, et évaluent les caractéristiques chimiques enregistrées et les résultats des mesures, enregistrent et documentent leurs résultats et préparent des évaluations statistiques et graphiques. Après les examens et les analyses, ils nettoient le matériel utilisé et veillent au stockage ou à l’élimination adéquats des matériaux et des échantillons.

    Les technicien(ne)s de laboratoire de chimie lisent et connaissent les réglementations relatives aux analyses et aux processus ainsi que les fiches de données de sécurité. Dans toutes leurs activités, ils veillent à ce que toutes les normes de qualité, de sécurité et d’environnement soient respectées et font très attention à ce que les échantillons ne soient pas contaminés par des corps étrangers. Surtout lors du travail avec des systèmes de laboratoire automatisés, ils installent et configurent des programmes, surveillent les processus automatisés et interviennent et rectifient les défauts.

    Les activités les plus importantes en bref
    • lire et appliquer des documents techniques, des instructions d’analyse, des formules, des applications de processus, des spécifications, des graphiques, etc. et élaborer des croquis expérimentaux simples
    • prélever et préparer des échantillons
    • séparer et nettoyer les préparations
    • utiliser et surveiller des équipements simples de mesure, de contrôle et de régulation
    • installer, régler et faire fonctionner les équipements de laboratoire, les appareils d’essai et d’analyse
    • mettre en œuvre des procédés de séparation de mélanges liquides-solides tels que la décantation, la sédimentation, la filtration, la centrifugation et l’évaporation, etc.
    • mettre en œuvre des procédés de purification et de concentration, notamment la distillation, l’extraction, l’évaporation, la cristallisation, l’adsorption et l’absorption
    • effectuer et contrôler des mesures et des analyses chimiques et physiques
    • déterminer les variables mesurées et les valeurs caractéristiques, comme par exemple la température, la densité, les valeurs de pH, la viscosité, l’indice de réfraction, le point d’éclair, le point de fusion, la conductivité
    • appliquer les méthodes d’analyse dimensionnelle et de gravimétrie
    • appliquer des méthodes instrumentales, par exemple la photométrie, la chromatographie et la potentiométrie
    • appliquer des méthodes électroanalytiques comme l’électrogravimétrie, l’électrophorèse, etc.
    • nettoyage, entretien et désinfection des équipements de laboratoire, des appareils d’analyse et d’examen
    • effectuer des étalonnages (= calibrer des instruments de mesure, les aligner pour obtenir une mesure exacte)
    • utiliser les produits chimiques en toute sécurité, connaître et respecter les règles d’hygiène et de sécurité
  • Technicien en matériaux
    Centre de formation Technologie des matériaux
    Durée d’apprentissage

    3 ans

    École professionnelle

    FBS Plansee (formule de jour)

    Description du métier

    Les contrôleurs/contrôleuses de matériaux effectuent des tests mécaniques, chimiques et physiques sur des matériaux comme le fer, l’acier, l’aluminium ou le plastique. En collaboration avec des spécialistes (par exemple, des physicien(ne)s,

    des chimistes ou des ingénieurs en matériaux), ils mettent au point des montages expérimentaux et effectuent des tests et des recherches spécifiques. Ils testent la dureté, la densité, la résilience, l’élasticité, la résistance thermique ou à la compression des matériaux. Selon l’objectif de l’examen et le matériau, différentes procédures de test sont utilisées. Dans les « procédures de test destructives », les contrôleurs soumettent le matériau à divers essais de traction, d’allongement, de compression et de déchirure. Dans le cas de matériaux fragiles (par exemple : la fonte grise), ils effectuent un test de flexion, par exemple : ils chargent la barre d’essai jusqu’à ce qu’elle se casse et calculent la résistance à la flexion sur la base des données obtenues.

    Dans les « procédures de test non destructives (métallographiques) », la structure interne des métaux et des alliages est examinée. À l’aide de microscopes, de rayons X ou d’ultrasons, les défauts éventuels (par exemple, les fissures internes, les fêlures, les fractures, les cavités) dans les matériaux sont détectés. Une distinction est également faite entre les procédures de test magnétiques, chimiques, inductives et autres.

    Les contrôleurs de matériaux documentent les valeurs mesurées dans des protocoles ou représentent graphiquement les résultats de leurs tests dans des tableaux et des graphiques. En collaboration avec leurs collègues, ils évaluent les données et déterminent les applications possibles des matériaux testés. Les résultats des contrôles des matériaux constituent la base des certifications (délivrance de certificats de contrôle) et de l’amélioration des propriétés du matériau.

    Les activités les plus importantes en bref
    • développer, planifier et organiser les dispositifs d’essai pour les contrôles de matériaux
    • effectuer des contrôles mécaniques, chimiques et physiques sur des matériaux métalliques et non métalliques
    • effectuer des essais de traction, d’extension, de compression et de déchirure
    • effectuer des procédures de test métallographiques (par exemple, avec des rayons X, des ultrasons)
    • enregistrer et évaluer les résultats des tests, présenter les données sous forme de tableaux, de graphiques, etc.
    • présenter et expliquer les résultats, déterminer les applications possibles des matériaux contrôlés
    • effectuer des certifications (délivrer un certificat de contrôle)
  • Technicien des processus
    Centre de formation Techniques de processus
    Durée d’apprentissage

    3,5 ans

    École professionnelle

    FBS Plansee (formule de jour)

    Description du métier

    Les technicien(ne)s de processus sont des spécialistes du contrôle des processus de production sur des installations de production partiellement et entièrement automatisées. Vous lisez des documents techniques comme des instructions de travail,

    des organigrammes, des instructions d’utilisation, des schémas de maintenance, d’entretien et de circuit et vous êtes responsable de la planification de la production. Vous planifiez les étapes de travail, les équipements de travail et les processus et calculez l’utilisation des moyens d’exploitation nécessaires à la production (par exemple, les coûts des matériaux, l’utilisation des outils, des machines, des accessoires). Vous déterminez les étapes de travail nécessaires et planifiez l’utilisation des machines et systèmes de production, pour la plupart entièrement automatisés. Vous surveillez également les flux de travail des installations de production pendant le processus de fabrication.

    En tant que technicien(ne) de processus, vous examinez et analysez systématiquement les processus de production afin d’identifier les points faibles et de développer des mesures d’amélioration. Vous documentez les résultats de vos analyses et les utilisez pour élaborer des mesures d’amélioration. Vous optimisez également les processus de production, notamment en augmentant l’efficacité ou l’utilisation des capacités. Vous tenez compte des capacités des systèmes d’assistance comme les robots, les lunettes de données ou les systèmes de manipulation et de transport automatisés.

    Vous tenez des registres d’exploitation et des journaux des processus de travail, des résultats des travaux, des dysfonctionnements et des incidents techniques et vous veillez au respect des normes de sécurité et environnementales.

    Les activités les plus importantes en bref
    • lire et appliquer des documents techniques, comme par exemple des croquis, des dessins, des instructions de travail, des organigrammes, des instructions d’utilisation, des plans de maintenance, des plans d’entretien, des schémas de circuits
    • déterminer les étapes de travail, l’équipement de travail et les méthodes de travail
    • sélectionner, acheter et vérifier les matériaux nécessaires
    • Planifier l’utilisation d’outils, de dispositifs et d’accessoires techniques de production pour les machines de production et les systèmes de production (assistés par ordinateur)
    • sélectionner les matières premières, les additifs et les matériaux auxiliaires en fonction de l’objectif opérationnel, en vérifier l’utilité et les stocker correctement
    • installer, ré-équiper, charger, mettre en route et arrêter les installations de production (machines et installations de fabrication)
    • faire fonctionner les équipements de production et contrôler le processus de production, surveiller les processus de travail des machines et des équipements de production
    • participer à la planification de la production et du montage
    • effectuer des contrôles de processus, de qualité, des mesures d’assurance qualité, initier des mesures correctives
    • travailler sur le développement de l’optimisation des processus, également par l’utilisation de systèmes d’assistance comme les robots, les lunettes de données, les systèmes de manipulation et de transport
    • utiliser les technologies de l’information et de la communication ainsi que les applications spécifiques à l’entreprise, par exemple les systèmes ERP, les applications permettant de tenir le journal des équipes, les registres de défauts
    • enregistrer, évaluer et analyser les données techniques sur le déroulement des opérations/processus et les résultats du travail
Entreprise de formation récompensée par l’État



Nous avons reçu un prix de l’État du Tyrol pour l’excellence de notre formation en apprentissage. Ce prix est décerné conjointement par la Chambre de commerce et la Fédération des travailleurs.

Plus d’informations sur ce prix :

Chambre du commerce du Tyrol

Apprentissages sur le site de Lechbruck et sur le site de Seon

Comme puis-je postuler ?

Veuillez postuler à l’apprentissage souhaité via notre portail de recrutement en ligne.

Pour que votre candidature soit complète, vous devez nous fournir les documents suivants :

  • Lettre de motivation
  • CV
  • Bulletins et livrets scolaires des deux dernières années de scolarité obligatoire
  • Tous les autres certificats et qualifications acquis jusqu’à la candidature à une place d’apprentissage

Ce qui est important pour nous dans votre candidature :

Il est important pour nous que les documents de candidature nous donnent une idée de qui vous êtes. Assurez-vous que vos documents sont complets !

Si vous recevez un autre bulletin de notes après avoir envoyé vos documents, veuillez également nous le transmettre via notre portail de candidature en ligne.

Contact

Si vous avez des questions sur l’apprentissage ou la procédure de candidature, nous nous ferons un plaisir de vous aider personnellement. 

Vos interlocuteurs pour l’apprentissage sur le site de Reutte :
  • Monika Drexl

    Monika Drexl

    Training & Education

    +43 5672 600 2517
  • Manuela Schuler

    Manuela Schuler

    Training & Education

    +43 5672 600 3322